Session mal barrée

            En ce début de mois de novembre, j’ai réussi à me dégager quelques jours pour passer du temps au bord de l’eau, durant 3 nuits. J’ai choisi pour destination une eau qui me tient à cœur, car c’est ici que j’ai fait mes armes. Mercredi à 14h00, j’arrive au bord de l’eau, le bateau est vite chargé, et je prends la direction de mon poste, mais là à mi-chemin, mon téléphone sonne, merde le boulot ! Je suis contraint et dégouté de devoir retourner au taf. La voiture est rechargée, et une heure de route me sépare de mon travail, je ne pourrai me libérer uniquement le lendemain matin.     

   Jeudi matin, je suis de retour à la mise à l’eau, pour les deux nuits qu’il me reste mon pote Jean-Charles pêchera avec moi. Mais là nouvelle surprise, le poste que je convoitait est occupé, tant pis un autre poste nous intéresse. Nous passons l’après midi à sonder, et tout est prêt pour la nuit. Nos cannes pêcherons en spot, en amorçant légèrement avec des hot salmon, ou des monster crab.    

3hoo du matin, un départ timide me sort du duvet, c’est une canne eschée d’un bonhomme de neige hot salmon, et dont le plomb est enrobé de pate crue. Je ferre, le combat commence, le poisson me prend un peu de fil, mais je sent que ça coince dans une souche, et là décrochage, merde encore une galère, je suis dégouté. Le reste de la nuit se déroulera trop calmement.     

  En ce vendredi matin, les poissons sautent mais pas sur notre poste, c’est face à Christophe, notre voisin de pêche, dont on a fait la connaissance, c’est un homme fort sympathique et discret, bref un carpiste comme on aimerai en croiser plus souvent au bord de l’eau. D’ailleurs faute de pouvoir faire des photos de nos poissons, c’est Christophe et une belle commune que j’irai photographier. La journée se passe sans départ, et pour la nuit à venir nous pêcherons des spots différents de la veille, à l’exception de la ligne qui a déroulé la veille qui pêchera au même endroit, et qui sera même rejoint par une autre ligne pêchant à 10 mètres d’intervalle. Je prends soin d’amorcer plus copieusement et de façon éparse ce spot avec 1kg de hot salmon en 20mm. La nuit passe et sans un bip.   

  Mais au petit matin, nous observons des sauts, toujours vers chez Christophe, mais aussi sur mon repère. Et à 9hoo, un départ se produit sur mon spot, je prends contact et merde, la ligne bloque dans une souche 10 mètre devant moi, je prends le bateau, mais rien à faire c’est bloqué et je sens toujours le poisson à l’autre bout. 

A ce moment, Jean Charles a une idée de génie, il prend un plomb, un hameçon et une bobine de fil, et tel un braconnier, il essaye de récupérer la ligne de l’autre côté de la souche, chose qu’il finit par faire brillamment. On sent toujours le poisson au bout, et le seul moyen de poursuivre le combat et de sectionner la ligne de chaque coté de la souche et de faire un nœud de raccord, chose que nous faisons vite fait bien fait. Le combat se déroule enfin à merveille, et le poisson livre un combat magnifique, c’est une belle commune qui finira dans l’épuisette, enfin la malchance nous a quitté. 

 p1000769.jpg

Ce poisson sans les lumières de mon pot Jean Charles n’aurait pas connu mon tapis de réception. 

  p1000768.jpg  

Voilà la session touche à sa fin, avec le plaisir d’avoir pêché avec un ami, le plaisir d’avoir fait la rencontre sympa de Christophe, et toujours le même plaisir d’avoir pêché avec des appâts de qualité. 

Vincent 

Laisser un commentaire




macollectiondebourbon |
mangasworldcosplayshinrei |
ripcurlhugo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le cirque de papi
| Little Ko
| brestseller