Sortie à l’étang de Bale

Enfin un week-end de libre qui se profile, je vais pouvoir faire une petite sortie de 48 heures. Ce sera une première puisque je n’ai pas fait une seule nuit en Alsace depuis 3 ans que j’y suis. Après recherche sur internet, je trouve un petit étang privé de 5 hectares : seulement 2 postes, ouvert 5 mois dans l’année. Le calendrier des réservations est vide pour le week-end du 23 au 25 juillet. En 30 secondes, la réservation est prise par téléphone, le premier contact semble bon en accord avec l’impression que m’avait laissée le site internet.
A une semaine du départ, il ne me reste plus qu’à gérer l’approvisionnement en bouillettes. Pour ça un coup de fil, le samedi précédent le départ pour passer commande et hop les billes arrivent toutes fraîches le vendredi matin avant mon départ dans l’après-midi. Merci Mathieu pour ta réactivité.
Ca y est, la voiture est chargée, il est 16h30. La météo n’est pas terrible, on se croirait au mois de novembre en Alsace : à peine 15°, pluie et vent sont au menu. Après 40 minutes de route me voilà arrivé à l’étang de Bale, le temps s’est dégagé sur le Sundgau. Je découvre un étang tout à fait agréable, propre et bien aménagé.

1.jpg

Après une heure d’installation, je suis prêt à tendre les lignes. Les carpes semblent hyperactives, un saut toutes les 30 secondes sur la berge d’en face dans les branches. Un parfum pour chaque canne : pineapple, pêche/poivre, monster crab, une chaussette puis quelques bouillettes au cobra et c’est parti.
La soirée a été plutôt calme malgré les nombreux sauts. Vers minuit, j’entends pour la première fois, le détecteur de ma canne de droite, tendue en direction du déversoir donner de la voix mais ça s’arrête très vite surement une tanche. Plus l’ombre d’un bip jusqu’à 5h30 ; la canne du milieu, à proximité des branches, enregistre un départ fulgurant. Commence alors un combat mollasson jusqu’à une dizaine de mètres de la berge, là, gros énervement de mon adversaire du moment, pendant de longues minutes. Enfin, dans l’épuisette je peux voir une jolie petite miroir qui affichera 6kg au peson.
Samedi matin, petit changement pour la canne de gauche, je décide de la positionner avec un bon gros amorçage en plein milieu, là où les carpes semblent fouiller. Pour les deux autres cannes, aucun changement. Au cours la matinée, le vent s’est levé.
En fin de matinée, le propriétaire me rend visite, m’explique l’historique de l’étang. Je le questionne sur la topographie, le cheptel. Il me répond que l’étang a été creusé il y a longtemps pour la graciassion des carpes, donc très peu profond maximum 2,5m: 95% des carpes présentes dans l’étang en sont originaires, les 5% restants proviennent des étangs voisins. Je lui demande si je peux taquiner le carnassier pour passer le temps, il me dit qu’il n’y a pas de problème. Du coup, juste après son départ, je touche un petit bec de 40cm.

2.jpg

C’est l’heure du repas mais pas seulement pour moi, les bips sur ma canne de gauche vont en augmentant. Vers 14h30, les choses s’accélèrent, un joli départ, quelques minutes de combat, j’épuise une jolie miroir de 8kg.

3.jpg

Puis vers 16h30, j’enregistre mon second départ, toujours sur la canne de gauche, mais décrochage après quelques secondes de combat ! Une heure plus tard, sur la même canne, le troisième départ fait dérouler la bobine, encore une jolie miroir que le peson donnera à 9kg.

4.jpg

En début de soirée le vent commence à se calmer, comme l’activité des carpes, seuls les blancs et les carnassiers restent actifs. Les sauts de carpes sont moins nombreux et se concentrent vers la queue de l’étang. Vers 20h00, une chasse à proximité de mon poste me sort de ma lecture. Trois lancés plus tard, je pique un joli bec de 52 cm.

5.jpg

La majeure partie de la nuit fût plutôt calme, seuls quelques bips vinrent troubler mon sommeil.
Au petit matin, aux alentours de 4h30, une petite miroir d’environ 5kg succombe à un bonhomme de neige pêche&pepper dans les branches de la berge en face.

6.jpg

A peine une heure après, alors que je commençais à me rendormir, la même canne démarre. Quelques minutes de combat et je dépose une carpe de poids équivalent à la précédente (5kg). Je décide de faire un amorçage de rappel sur les deux autres cannes avant de retourner dans les bras de Morphée. Ce fût payant puisque vers 7h sur la canne de droite, le troisième départ (ou deps comme dirait Hugo) du matin me réveilla. Encore une carpe très combattive, après de nombreux va et vient, je finis par la mettre dans l’épuisette. Le peson affichera son verdict : 8kg.

7.jpg

Le reste de la journée avant mon départ en milieu d’après-midi a été très calme, probablement en raison du changement de direction du vent qui poussait vers la queue de l’étang.
Pour résumer ces 48 heures passées au bord de l’eau, je dirai que pour une première dans cet étang, et soit disant sur le moins bon des deux postes d’après le propriétaire, le résultat est correct. Les poissons sont sains et très combattifs. Je ne m’attendais pas à prendre de grosses carpes compte-tenu de la superficie de l’étang et du fait que la majorité des poissons est estimée entre 5 et 10 kg. Mon principal objectif était de faire du poisson.
Au final, je compte 7 départs pour 6 poissons sortis. Les trois parfums : pineapple, pêche/poivre, monster crab de Bouillette-Maison ont tenté les carpes.

Je remercie Bouillette-Maison pour la qualité de ces appâts et je souhaite de bons résultats à tous ceux qui utiliseront ces appâts !

A bientôt au bord de l’eau.
Mathieu COMBRET

3 réponses à “Sortie à l’étang de Bale”

  1. 25 05 2011
    louro frederic (22:02:26) :

    bonjour! j’ai beaucoup aimé votre reci. pouvez vous me communiquer les coordonnées de la personne qui s’occupe du plan d’eau? merci d’avance.

    Répondre

  2. 26 05 2011
    Mathieu C (19:46:11) :

    Bonsoir,
    Je vous les transmets par mail.

    Répondre

  3. 1 09 2011
    rigaud² (12:28:04) :

    je trouve ce plans d’eau exelant et j’ai de la chance j’abite a seulement 3km de l’étang et je part fair un 24 h se soir. j’ai un ami il a fait 23 départ pour 20 poisson en 24H au poste 2. je trouve que c’est un plan d’eau extraordinaire au milieu de boi et des champs.

    Répondre

Laisser un commentaire




macollectiondebourbon |
mangasworldcosplayshinrei |
ripcurlhugo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le cirque de papi
| Little Ko
| brestseller